27 octobre, 2006

















Romans-photos "un martien à Paris"

1 commentaire:

Protolapon a dit…

ah le microbe "amour", en fait, c'est un virus et comme pour les virus, y a pas de remède. faut attendre que ça passe ou que ça casse. Ach l'amououour, touchours l'amououour!
Sont fous, ces martiens! Feraient mieux de potasser les Stoïciens grecs: ni douleurs, ni émotions! Zen!

Archives du blog